Source: Externe

La Haute Autorité de Santé a, dans un avis publié samedi, condamné des traitements inefficaces et conseille l’arrêt des remboursements de ces médicaments.

 Des médicaments chers, peu efficaces, et aux nombreux effets secondaires. C’est la conclusion de l’avis de la Haute Autorité de Santé (HAS) sur quatre médicaments (Aricept, Ebixa, ­Exelon et Reminyl) pour lutter contre la maladie d’Alzheimer. Commercialisés à partir de 1997, ils ont été prescrits 1,3 million de fois l’an passé, et ont coûté plus de 3 milliards d’euros en 20 ans. Ces médicaments seraient peu efficaces, mais surtout auraient de nombreux effets secondaires connus depuis des années. 

S’ils ne sont pas graves, ils auraient tout de même un impact sur la “qualité de vie” du patient (troubles digestifs et neuropsychiatriques) voire, plus sont plus rarement à l’origine de “troubles graves (cardiovasculaires) ou même peuvent parfois “entraîner le décès du patient”, un risque que le rapport trouve “sous-estimé”.

Mercredi, avant la publication du rapport, la ministre de la Santé Marisol Touraine annonçait qu’elle ne tiendrait pas compte de l’avis de la HAS. En France, 850 000 personnes sont touchées par la maladie d’Alzheimer. Une décision qui inquiète les professionnels de santé. Interrogé dans le JDD, l’un d’eux estime que “c'est un très mauvais signal. Depuis le scandale du Mediator, c'est la première fois qu'une agence indépendante est désavouée”.

Source: M6 info

Bien entendu tous les médecins sérieux savent cela. Si vous avez dans votre entourage des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer il ne faut pas qu'elle prenne ces médicaments qui sont inutiles et responsables d'effets secondaires.

Dr JO