20161014195520354884A la fin de la scolarité, un enfant (votre ou vos enfants), aura reçu près de quarante immunisations, contre une dizaine de maladies. Par la suite, seul le vaccin du tétanos associé à la diphtérie sera refait en cas de blessure. Il existera également des vaccins pour certaines professions et pour certains voyages. Le discours officiel ne tolère pas que les médecins ou les gens critiquent les vaccins. "La vaccination ne se discute pas" a persiflé notre ministre actuelle Marisol Touraine. Mais ne vous en déplaise madame la Ministre, certains médecins ne se contentent pas de l'enseignement reçu à la Faculté ou de celui diffusé par l'industrie pharmaceutique. Ils réflèchissent et ils concluent et ils informent. Les vaccins que l'on nous propose sont-ils nécessaires? Avant d'être commercialisés, les vaccins subissent -ils une étude comparative entre malades traités et malades non traités (témoins), ou traités autrement? Justement non; les vaccins échappent à ce genre d'étude qui devrait être obligatoire. Compare t-on à long terme le devenir des vaccinés et des non vaccinés? Non. Il n'existe aucune étude comparative. "L'utilité des vaccins est bien plus difficile à établir que celle des médicaments ordinaires. Il ne suffit pas de s'assurer de leur efficacité dans la prévention d'une maladie pour affirmer qu'ils sont utiles. Il faudrait aussi prouver que leurs effets secondaires, à long terme, ne sont pas plus graves que la maladie qu'ils sont censés éviter". et il y a trop de coïncidences entre la vaccination et l'apparition d'effets secondaires. Un nourrisson ou un enfant qui fait une maladie infantile naturelle est en contact avec une seul agresseur. Ce n'est pas le cas de la vaccination "hexa" imposée par les laboratoires et par vous madame la Ministre. N'importe qui peut comprendre cela sans attraper un mal de tête." En vaccinant des nourrissons, on impose une épreuve majeure à un système immunitaire immature. A six mois le bébé aura déjà reçu, en France, 18 immunisations contre six maladies et à dix-huit mois, il aura affronté 28 immunisations contre dix maladies." Et en voulant toujours plus (du pognon) on va "recommander" le vaccin contre la varicelle, le pneumocoque ou le méningocoque et comble de l'harpagonisme (permettez-moi ce néologisme), de ces laboratoires vampires le vaccin contre le cancer de l'utérus "recommandé" aux filles dès l'âge de 9 ans. Pour qu'un vaccin soit vraiment un vaccin, l'organisme devrait être vraiment leurré et croire qu'il est en contact avec la maladie (comme pour la vaccine). On est loin de ce concept. L'association de vaccins dans une même seringue est une aberration et l'arrivée de vaccins recombinants est une catastrophe. Que dire des adjuvants multiples rajoutés pour développer une réaction immunitaire que le "vaccin" seul serait incapable de déclencher. Pour le vaccin à Haemophilus on utilise l'anatoxine tétanique, on ajoute de l'aluminium comme stimulant (qui ne va plus quitter l'organisme) et qui favorise (n'en déplaise aux autorités) la maladie d'alzheimer et la myofasciite à macrophages. Tout cela va, chez vos enfants, créer des infections à répétitions: rhumes, sinusites, otites, bronchiolites, bronchites, allergies diverses et variées dont celle à l'oeuf), asthme, eczéma, cystites, pyélites, dyslexies, troubles du comportement etc.

Vaccin contre la diphtérie
Il est associé à d'autres. Le vaccin n'a jamais éradiqué la maladie. Son efficacité n'a jamais été prouvée.
Vaccin contre le tétanos
Un malade guéri du tétanos n'est pas à l'abri d'une seconde infection. Comment le vaccin pourrait-il être efficace? "Lors de la deuxième guerre mondiale, les cas de tétanos ont été sept fois moins nombreux dans l'armée grecque, non vaccinée, que dans l'armée française, la plus vaccinée des armées alliées." "En Chine, l'application de l'accouchement hygiènique grâce à la stratégie des "trois propretés" - des mains, du cordon ombilical et de la table d'accouchement - a permis une réduction de 90% des décès dus au tétanos néonatal en 25 ans."
Je conseille malgré tout étant donné la gravité de cette maladie de vacciner votre enfant après l'âge de un an. Faire faire le vaccin seul, l'enfant en parfaite santé (pas de rhume ou autre).
Vaccin contre la coqueluche
Cette maladie bénigne ne justifie pas un vaccin à l'efficacité incertaine et aux effets secondaires bien établis. L'homéopathie soigne très bien et avec efficacité la coqueluche
Vaccin contre la poliomyélite
"Le vaccin contre la polio est à l'origine de l'une des plus grandes bavures de l'histoire des vaccins. La présence d'un virus du singe, appelé SV40, provenant du milieu de culture des virus de la polio, a contaminé des millions d'enfants entre les années 1954 et 1963. Or ce SV40, d'abord considéré comme inoffensif, s'est révélé responsable de nombreux cancers apparus plusieurs années après." En fait les conditions d'hygiène et le niveau de vie ont seuls fait régresser la polio bien avant la vaccination de la population. Peuvent la faire les personnes qui vont dans un pays d'endémie tel que l'Inde.
Vaccin contre l'Hæmophilus influenzæ de type B (1% de l'ensemble des méningites)
La bactérie très répandue vit le plus souvent en parfaite harmonie avec l'être humain.
Le vaccin est conjugué à la protéine tétanique et contient du formadéhyde. Il ne protège pas contre les autres formes de méningites bactériennes ni contre les méningites virales. Il favorise le développement des méningites à Hæmophilus de type F et E sur lesquelles le vaccin n'a aucun effet. Il existerait un lien entre cette vaccination et le diabète chez le jeune enfant. Votre enfant peut donc fort bien se passer de cette vaccination. Si vous désirez la faire, ne la faites pas avant un an.
Vaccin conte la rougeole
Il est déconseillé car la rougeole est une maladie bénigne (fort bien soignée par homéopathie) qui confère une immunité permanente. Certes, avec le vaccin elle a régressé mais sont apparus des cas graves chez des adolescents et des adultes. Les complications graves de la rougeole sont très rares et "les chiffres avancés par les instances officielles sont volontairement alarmistes". La rougeole n'a jamais été une maladie à déclaration obligatoire. S'il existe des complications dans les pays en voie de développement elles sont liées à un mauvais fonctionnement du système immunitaire dû à la malnutrition et à la présence d'autres maladies telle que la tuberculose. Là encore l'hygiène est plus importante que le vaccin.
A l'adolescence il faut rechercher les anticorps protecteurs. S'ils sont bas, le vaccin peut se justifier.
Vaccin contre les oreillons
Il est souvent associé à ceux de la rougeole et de la rubéole. La méningite (maux de tête violents) qui est une des complications des oreillons est virale, donc bénigne et ne nécessite qu'un traitement contre la douleur. Quant à l'inflammation des testicules (orchite) elle ne touche le plus souvent qu'un seul côté et ne détruit que très rarement le testicule. La vaccination n'est pas nécessaire sauf, comme pour la rougeole, si à l'adolescence les anticorps sont bas.
Vaccin contre la rubéole
Survenant chez la femme enceinte au cours des trois premiers mois, elle peut provoquer des malformations fœtales. Mais les autorités veulent aussi vacciner les garçons! Avant cette vaccination il faut savoir que 90% des femmes en âge de procréer étaient naturellement immunisées et on ne vaccinait que les adolescentes. cette "sagesse" a fait place à une vaccination précoce bien moins efficace que l'immunisation naturelle qui risque d'entraîner une recrudescence des malformations fœtales à moins de multiplier les rappels du vaccin.
Donc vaccination inutile chez l'enfant. La prise de sang à l'adolescence permet de savoir s'il existe des anticorps protecteurs. Si la femme a fait une rubéole inaparente elle sera protégée avec un taux d'anticorps de 1/10e ce qui est beaucoup plus faible que celui provoqué par la vaccination mais qui donne une immunité durable. Le vaccin n'a alors pas besoin d'être fait.
Vaccin contre la varicelle
La varicelle protège du zona et semble t-il de tumeurs cérébrales. Ce vaccin est inutile. L'homéopathie soigne fort bien la varicelle. Attention! les américains viennent de mettre sur le marché un vaccin combinant R.O.R. plus varicelle (Proquad). Les labo vont tenter le coup en France. Refusez.
Vaccin contre la tuberculose
Une grande étude comparative effectuée en Inde en 1968 n'a démontré aucun effet protecteur confirmant ce qu' a écrit le Professeur Marcel Ferru pédiatre dans son livre paru en 1977: "La faillite du BCG". cette vaccinatin est inutile et dangereuse (infections au lieu de vaccination, infections généralisées éventuellement mortelles, infections ORL, pulmonaires, urinaires, asthme, état dépressif.
Vaccin contre l'hépatite B
L'hépatite B se transmet comme le sida, par le sang et les contacts sexuels. La majorité des personnes infectés s'immunisent sans présenter de symptômes. 92% des hépatites B déclarées guérissent spontanément. Parmi les restants 5% sont des porteurs chroniques sains et seuls 3% développeront une maladie active. Parmi ces derniers, 1/3 des cas développeront une cirrhose et 1/3 des cirrhoses donnera lieu à un cancer. L'hépatite B est donc une maladie bénigne. et ne touche que les groupes à risque (toxicomanes, homosexuels masculins, prostituées, touristes du sexe, polytransfusés, personnel médical en contact avec le sang, enfants né d'une mère porteuse du virus). Et c'est à travers de l'Infanrix hexa que les autorités vaccinent vos chers chérubins (toxicomanes peut-être?). "Les statistiques publiées pour lancer la campagne en France ont été inventés de toutes pièces. Il n'existait pas de statistiques car il n'y avait pas d'obligation de déclarer cette maladie considérée jusque-là comme un problème mineur". Le nombre de cirrhose dues à l'hépatite B était de 25 par an contre 9000 dues à l'alcool." Le risque de contamination dans la population française est de l'ordre de 1 cas sur 50 millions!" "Le vaccin est responsable de maladies auto-immunes: sclérose en plaques, maladies de la thyroïde,, des articulations, des reins, de la peau, des muscles, du système cardio-vasculaire. Il peut déclencher un diabète juvénile ou une leucémie.. Les campagnes de vaccination ont été financées par les laboratoires pharmaceutiques SMK." Les conflits d'intérêt font flores, la corruption bat son plein et que faites-vous Madame marisol Touraine? N'êtes-vous pas au courant?
Ce vaccin ne doit être fait que: "aux toxicomanes par injection, aux personnes qui ont de multiples rapports sexuels, aux prostituées et à certains homosexuelsmasculins. Seuls les nouveaux-nés de mère porteuse du virus devraient recevoir le vaccin." Alors là, la rentabilité va diminuer Messieurs et Mesdames les big chiefs des laboratoires!
Vaccin contre le méningocoque B et C
Il n'est conseillé qu'en cas d'épidémie à méningocoque de type C dans une communauté. Il n'existe pas de vaccin contre le méningocoque du groupe B qui est à l'origine des 2/3 des méningites. En vaccinant contere la méningite C on favorise le développement des méningites B. Les effets secondaires sont 4,4 fois supérieur à la fréquence de la maladie.
La vaccination généralisée n'est pas justifiée.
Vaccin contre le pneumocoque
Le bénéfice efficacité-risque n'est pas en faveur d'une vaccination systématique. Il est proposé comme "vaccin des otites"  C'est un mensonge.
Vaccin conte l'encéphalite à tiques
Le rapport bénéfice-risques n'est pas en faveur de ce vaccin. Les effets secondaires sont nombreux tant au point d'inoculation que sur le plan général ( asthénie, fièvre, nausées, courbatures, maux de tête, méningite, crampes, névrites, troubles visuels, surdité, perte de l'odorat, état dépressif, paralysies, insuffisance rénale, sclérose en plaques). Portez des vêtements longs et des chaussures fermées si vous allez en forêt. Examinez votre corps au retour.
Vaccin contre le cancer du col de l'utérus (Papillomavirus) Gardasil, Cervarix
Il n'existe aucune preuve valable de l'efficacité de ce vaccin "Au contraire, un des risques potentiels d'une vaccination à grande échelle pourrait être de retarder l'infection à un âge avancé, donc de diminuer le taux de guérison spontanée et d'augmenter finalement la fréquence de ces cancers". Le cancer du col est multifactoriels ( tabac, contarceptifs, précocité des relations sexuelles, multiplicité des partenaires, manque d'hygiène, malnutrition etc.). Les effets secondaires sont nombreux, le vaccin peut tuer (33 décès officiels aux USA). Le dépistage par frottis est suffisant d'autant que le vaccin n'en dispense pas. Ne faite surtout pas vacciner vos filles.
Vaccin contre la grippe
Il est contre-indiqué chez les personnes allergiques aux œufs de poule. En répétant ce vaccin chaque année vous vous injectez en même temps et à chaque fois les adjuvants (hydroxyde d'aluminium, traces d'antibiotiques, formol qui vont s'accumuler dans l'organisme. "Ce vaccin est connu pour provoquer des complications neurologiques graves". Le virus mute très souvent et le vaccin est souvent inefficace. Les risques s'épidémie de grippe aviaire sont montés en épingle et seraient nuls si on traitait dignement nos oiseaux. La grppe se soigne fort bien par l'homéopathie, la vitamine C, l'échinacé, les oligo-éléments, l'aromathérapie.
Vaccin contre l'hépatiteA
A recommander uniquement aux personnes qui voyagent hors des circuits touristiques. Il n'est pas dénué de risques car c'est un vaccin à virus vivants atténués.
Vaccin contre la fièvre jaune
ce vaccin est obligatoire pour entrer dans certains pays. Il est contre-indiqué chez les nourrissons, les femmes enceintes, les allergiques à l'oeuf, les maladies rénales et neurologiques. De par son mode de culture il peut transmettre à l'homme le virus de la leucémie des poules ou  redevenir virulent et provoquer des méningites ou des complications rénales ou allergiques. Si vous avez déjà fait ce vaccin, faites une prise de sang pour connaître votre taux d'anticorps afin d'éviter une revaccination.
Vaccin contre la fièvre typhoïde
La protection de ce vaccin qui n'est pas obligatoire est médiocre. Préférez une hygiène alimentaire et buvez de l'eau potable

Vaccin contre le choléra
Il est peu efficace. Respectez les mesures d'hygiène ( boire de l'eau gazeuse, de l'eau bouillie ou passée à un désinfectant, cuire les aliments, peler les fruits) et munissez-vous de médicaments homéopathiques ( Camphora, Arsenicum album, Veratrum album, Cuprum, China...) qui sont très efficaces (épidémies au XIX e siècle et récente épidémie au Pérou soignée par Homéopathes sans frontières).

Voilà une mise au point qui si elle n'est pas complète vous a j'espère éclairé sur la vaccination. faites-la connaître

SOURCE: Qui aime bien, vaccine peu! Jouvence éditions (Débats de société) par le Groupe médical de réflexion sur les vaccins (Préface de Michel Georget)