La multinationale américaine Del Monte Foods; l'un des plus gros producteurs de fruits au monde et à ce titre ne peut vendre que des fruits trafiqués continue à se faire remarquer en mettant sur le marché un ananas hybride au goût ultra-sucré résistant aux chocs et au passage frigorifique: l'ananas sweet. Le sweet donne 70 tonnes par hectare contre 35 pour le Cayenne variété d'ananas cultivé en Afrique de l'Ouest. Avant la cueillette, le sweet est aspergé avec de l'acide chloro-2 ethylphosphorique ou éthéphon. qui se décompose progressivement en éthylène qui accélère la coloration des fruits. Ben voyons! Le tour est joué. Regardez mon ananas comme il est beau et bien mûr!. 66% des échantillons sont contaminés par l'éthéphon de 2 à 5 fois la limite maximale autorisée. 
Qu'à cela ne tienne; l'union européenne (qui n'est pas achetée) a relevé en 2009 (comme par hasard) le seuil de sécurité de l"étéphon. (ni vu ni connu, je t'embrouille). Vous avez ainsi le droit d'avaler quatre fois plus d'étéphon qu'auparavant.
Tout ceci a été validé par l'Agence européenne de sécurité des aliments (qui n'est pas achetée) et qui ne voit pas où il y a un problème... L'ananas sweet vient du Costa Rica.
Vous savez ce qu'il vous reste à faire!