Le Mamala c'est l'Homolanthus nutans et son écorce guérit les hépatites et le Sida.

Officiellement c' est deux femmes guérisseuses aux îles Samoa (décédées depuis hélas!), qui ont révélé le secret de l'action de cette écorce à un ethnobotaniste américain, Paul COX.

La molécule qui guérit s'appelle la Prostratine. Il  faudrait beaucoup d'écorce pour fabriquer un remède. Mais la prostratine peut être synthétisée à partir d'esthers trouvés dans les graines de Jatropha curcas céréale fouragère développée comme biocarburant (c'est plus rentable!). A partit de Jatropha curcans on peut produire le crotophorbolone qui n'est autre que l'hydrolyse du Phorbol. Le Phorbol peut aussi être isolé à partit de l'huile de Croton.. La production de Prostratine ne pose donc aucun problème.

Seulement voilà. Depuis 2001 l'ONG américaine ARA ( AIDS Research Alliance) possède les droits d'exploitation de la Prostratine et collabore (soi-disant), avec les laboratoires pharmaceutiques.
Associée à la trithérapie, la Prostatine (qui fait sortir les virus des CD4), guérirait le Sida.

Nous sommes en 2017 et le remède ne sort toujours pas. Il n'est peut-être pas rentable. Les médias n'en parlent pas ou si peu. Ils préfèrent parler à grand coup de publicité des furturs vaccins ou de prévention du sida par le Truvada. Là il y a du fric à faire.
Il n'y a pas d'argent pour la trithérapie pour tous mais il y aura de l'argent pour la vaccination pour tous.

Monsieur Sarkosy a bien débloqué 1 milliard d'euros pour le vaccin de la grippe A (H1 N1). Le terme "débloqué" n'a jamais été aussi à la mode. En effet, on débloque à tout va.

Docteur JO